La musique descriptive

            E          Fossiles (Le carnaval des animaux, 1886)

                        de Camille Saint-saëns

 
Cette oeuvre est une des 14 pièces du Carnaval des animaux, reprenant ainsi la forme très ancienne de la Suite Orchestrale (Suite de danses).
L'originalité de Saint-Saëns est d'avoir remplacé les danses par la description d'animaux. Ici, il évoque les débris d’animaux enfouis dans le sol depuis très longtemps.

Effectif instrumental :
2 pianos, 2 violons, 1 alto, 1 violoncelle, 1 contrebasse, 1 flûte, 1 clarinette, 1 harmonium et 1 xylophone.

Déroulement :

(feuille  spéciale distribuée en cours)

Refrain :
St-Saens ouvre le bal des fossiles en se citant lui-même : il parodie la Danse Macabre, œuvre qu’il a composé précédemment. Le xylophone illustre les os qui s'entrechoquent. Les pianos accompagnés par les cordes lui répondent.

Couplet 1 :
Après s'être exposé lui-même, il nous livre « J'ai du bon tabac » (aux cordes frottées).
Enchaînement immédiat pour un canon sur « Ah vous dirai-je maman » aux pianos, puis « Au clair de la lune » à la clarinette.

Refrain

Couplet 2 :
St-Saens caricature l'opéra italien très en vogue à cette époque en France en présentant un air du « Barbier de Séville » de G. Rossini (à la clarinette).

Refrain :

Il est repris par tout l'orchestre (tutti).

            Cette forme s’appelle : la forme Rondo (R/ C/ R/…)